Bonjour à vous lecteur de ce support.

Quelque petite modification se sont imposée comme étant nécessaire au vu d’une meilleure compréhension des messages publiés ici même, afin que chaque lecteur ou lectrice puisse trouver l’outil adéquat ou l’œil intérieur qui permettra  de dépasser l’illusion de la frustration qui règne actuellement sur cette planète en pleine mutation.

 

Cet observatoire pourra si vous le souhaitez vous servir d’œil en effet un sujet important sera abordé et  actualisé par plusieurs articles.

Commençons maintenant.

9n0ago1_1280

La forme humanoïde est amenée au court d’une incarnation sur terre à expérimenté plusieurs forme de blessures différentes, plus ou moins lourdes qu’elle soit d’ordre physique ou diagnostiquées comme phycologique par vos spécialistes, cela reste néanmoins des blessures palpables et facilement compréhensibles et reconnaissables par votre conscience ordinaire.

 Quand vous prenez conscience que quelque chose vous a heurté et blessée, c’est alors qu’à travers votre compréhension de ce qu’est une blessure, vous mettez en œuvre un mécanisme afin de stimuler une guérison qui tentera selon son degré ainsi que ça capacité de vous remettre plus ou moins rapidement sur pied.

Mais il y a des blessures que la forme humanoïde ignore totalement, elles sont indétectables à travers une conscience ordinaire, car elle réside dans l’inconscient de la forme humanoïde.

 Or l’inconscient n’est qu’autre qu’une partie de vous-même, qui n’est pas mise en lumière, autrement dit la lampe censée éclairée la pièce ou vous vivez est éteinte, vous avancé donc a l’aveugle et dans le noir, pas étonnant que vous vous cogné partout, car vous avez tout simplement oublié comment allumé cette lumière.

Certes si l’on vous dit qu’il y a un interrupteur, il vous faudra encore savoir ce qu’est un interrupteur. Mais revenons sur notre blessure.     

Ces blessures inconscientes dont la forme humanoïde est incapable de voir, sont tellement imprégné /ancré/ encodée dans le psychique de la forme humanoïde qu’elles passent inaperçues tellement qu’elles font partie du décor.

Ces blessures sont d’ordre narcissique. Ce sont donc des blessures narcissiques ou blessure de l’égo, qui continuellement ouvre les plaies éthériques, elle apparaisse dans la grande majorité des cas a la période de l’enfance, et touche a peu prêt 95% de la population  humanoïde sur votre planète.

Ce que l’on appelle karma est simplement  d’ancienne incarnation qui vous reste collé et dont vous n’avez pas intégré l’expérience que vous étiez censé intégré, ainsi quand vous vous incarné a nouveaux sur terre ce karma ce superpose ou s’additionne a votre nouvelle mission de vie tout en devant intégré complètement l’ancienne mission qui n’a pas été intégrée et vous donnant ainsi un défit supplémentaire a votre chemin de vie. 

Or quand un enfant se construit et qu’il n’arrive pas à faire la différence entre lui (ce qu’il est) et sa fausse personnalité (ce qu’il n’est pas puisqu’elle a été construite sur une base de croyance dictée par la conscience collective elle-même endoctrinée et bercé dans l'illusion) c’est alors qu’une blessure égotique ou narcissique apparait dès que survient un problème non compris par l’enfant ne sachant pas faire de différence (ceci fait partie de son chemin de vie afin de l’intégré)

Cette contrariété est alors refouler et pend racine dans l’inconscient de l’enfant, comme une graine elle éclot jaillit avec force et certitude  de la terre son tronc est la frustration.

Cette blessure narcissique devient une frustration vécue par la forme humanoïde comme un coup de poignard ethérique a chaque contrariété et grandit en même temps que l’individu et ouvre toujours plus cette plaie jamais cicatrisée à chaque fois qu’un problème se pose.

À titre d’exemple

 Dans la plupart des cas la forme humanoïde de polarité masculine aura des blessures narcissiques concernent un manque par rapport a ces capacités intellectuelles, puis en grandissant elles pourront aisément ce transformé ou s’additionner a devenir un complexe d'ordre sexuel, car l’acte sexuel chez la polarité masculine est dans la majorité des cas un acte mentalisé par l’individu et tournez le plaisir vers soit, par une soif et un besoin constant d’éprouvés un repos intellectuel qui lui ne sera jamais atteint.

 

La forme humanoïde de polarité féminine aura plutôt des blessures narcissiques d’ordre physique en conflit intellectuel de ce qu'est la beauté, en grandissent elles auront l’occasion de ce transformé en blessure psychique qui rendra facilement vulnérable l'individu féminin en créent un court circuit pouvant engendrer parfois des symptômes d'ordre intellectuel se sentent alors inférieur intellectuellement a la polarité masculine par effet miroir.

 

À noter que toute la blessure narcissique sont engendré par la voix de la polarité masculine d’un individu homme comme femme, aucune blessure narcissique ne peut être de née d’une polarité féminine, car aucune blessure n’existe quand aucun support n’est  la pour la contenir ou la cristallisé un événement.

Elles deviennent existantes chez les femmes que parce que l’homme a si longtemps écrasé la polarité féminine depuis des millénaires de façons a préservé un pouvoir grossier sur afin d’user et de détourné le service a autrui pour soi, qui lui appartient a une conscience inférieure, inadéquate et autodestructrice a long terme, avoir la main mise en encodant/impriment la peur et par effet de mimétismes la forme humanoïde encodées au plus profond de leurs ADN, reproduit et entretient en permanence la non-cicatrisation de blessure . 

      

Étant donné qu’il y au moins 95 % de la population atteinte de blessures narcissiques, vous imaginez bien que parmi ces 95 % il y a des hommes et des femmes très influents sur cette planète comme des politiques/ chef d’entreprise et autre individu situé au sommet d’une pyramide basé sur la  domination souffrant de douleurs narcissiques, cette petite minorité en au de la pyramide répercute inéluctablement leurs douleurs et frustration intérieure sur une population plus vaste souffrant elle-même de ces mêmes symptômes .

 Quant à la population humanoïde majoritaire ne disposant d’aucun pouvoir, mais souffrant tout de même de douleur narcissique, n’a plus d’autres choix que de répercuté leurs frustration en exhibent leurs cicatrices ouvertes partout ou elles en elles peuvent et les occasions exhibitionnistes ne manque pas dans ce monde qui peine à ouvrir la moindre paupière de peur de voir le carnage entérique qu’il engendre a chaque instant,  alimentent ainsi infiniment le cercle infernal de la douleur.

Pour assouvir leurs besoins pressent d’exhibition de leurs plaies en effusion constante, cette majorité a inventé à travers l’inconscient différent stratagème l’un d’ entre eux est ce qui est appelé par la forme humanoïde » métier «  ou fonction ou encore rôle sociétal leurs donnant ainsi l’illusion de pouvoir assouvir  cette frustration inexprimable cette blessure invisible a leurs consciences.

Pour donné quelque petite idée simple, pourquoi un policier veut –il devenir policier ?

La réponse est tellement simple qu’il n’est  même pas nécessaire de continuer à en parlé, mais nous allons quand même le faire.

 L’individu étant enfant a subit a un moment ou a plusieurs moments précis dans sa vie ce qu’il appelle injustice, dans ce cas l’injustice est le moteur réel, mais d’ordre illusoire de la destiné de cette forme, or l’injustice  n’existe que pour l’ego et ne concerne que l’individu qui s’est identifié a son égo. Nous pourrions dire la même chose pour d’autres fonctions qui concerne l’autorité, ainsi aucun milieu n’est épargné, les métiers qu’exécute la forme humanoïde actuellement sont dans la majeur parti des cas des extensions extérieurs de l’ego de la forme humanoïde, soit pour que l’être qui vie dans ce corps s’aperçoivent de la supercherie et puissent enfin atrophié de façon significative sont égo afin de ce libéré des croyances que la forme est obligée de souffrir, soit encore parce que la forme humanoïde croit intiment qu’elle a une mission a réalisé sur terre, quoi qu’il en soit la finalité sera la même, se libérée des rails.